DPE Programme‎ > ‎

3. Personnels

Reconnaissance et transparence

Philosophie de la politique des ressources humaines
Nous sommes le service public. Cela implique considération et respect, dans les deux sens, donc des droits et devoirs.
Notre action portera essentiellement sur deux plans :
  • la qualité de vie des personnels
  • la reconnaissance des mérites
La politique de notre université dans le domaine des ressources humaines doit reposer sur la transparence et l'équité. La gestion des emplois doit répondre aux besoins et aux priorités définies par notre stratégie en matière de formation et de recherche. Nous sommes attachés au service public et au statut de fonctionnaire et nous pensons que chacun doit trouver sa place dans notre université et qu'il ne faut laisser personne sur le bord du chemin. Il faut aller encore plus loin pour mieux identifier les attentes de tous les personnels en matière de formation, d'information, de conditions de travail, de déroulement de carrière et de rémunération, afin de mieux y répondre.

les grands axes

la qualité de vie des personnels
Les campus doivent offrir des services permettant aux personnels des accès faciles à leur poste de travail, une restauration de qualité, des moyens de développement personnel (culture…), des aspects relationnels (connaître les autres personnels au travers de manifestations conviviales).
Au sein des structures et services, la qualité de vie passe par le respect et la considération de l’ensemble des personnels, le management participatif, la valorisation des compétences et des droits à la formation.

la reconnaissance des mérites
Les promotions : les critères de promotion doivent être clairs et transparents. Le respect implique que toute personne ayant candidaté pour une promotion et ne l’ayant pas obtenue obtienne toutes les explications nécessaires et soit accompagnée pour améliorer son dossier.

actions catégorielles

Propositions relatives aux BIATOSS:
  • La formation continue doit être reconnue, valorisée et doit permettre une progression dans la carrière
  • Il faut faciliter la mobilité interne et externe
  • Il faut poursuivre la politique en faveur des contractuels (formation, préparation aux concours) et accélérer la résorption de la précarité
  • Les promotions doivent être transparentes et équitables. L'information doit être plus accessible à tous et un retour d'avis sur les dossiers déposés est nécessaire
  • Les critères relatifs à l'attribution des primes devront être clairs et publics
  • Une attention particulière sera portée à la question de l'égalité Femmes-Hommes
Le bien être au travail est essentiel à la réussite. Chacun doit pouvoir réfléchir sur son travail, faire des propositions, faire appel à un médiateur en cas de conflit avec un supérieur hiérarchique. La communication et la mobilité entre les différents services (services centraux, composantes, laboratoires) doit être fortement améliorée. De plus, la participation à la vie collective en-dehors des missions découlant du poste doit également être reconnue pour l’évolution de carrière (participations aux commissions, conseils…).

Propositions relatives aux Enseignants, Enseignants-chercheurs, Chercheurs :

Les personnels, en plus des missions d'enseignement et de recherche, participent à la vie collective de l'établissement. Dans ce cadre, il faut affiner le référentiel des tâches en responsabilisant les structures, clarifier le contenu de chaque responsabilité afin d'arriver à un juste équilibre entre enseignement, recherche et administration. Les responsabilités doivent être partagées et les cumuls doivent être évités. Une durée de responsabilité ou mandat à l’identique du contrat (quadriennal ou quinquennal) pourrait être envisagée, en tenant compte bien évidemment des contraintes spécifiques inhérentes à certaines disciplines. Il faudra également :
  • Encourager la mobilité nationale et internationale (délégations, détachements, CRCT...)
  • Mettre en place un accompagnement afin de favoriser le retour à la recherche des collègues hors laboratoires
  • Prendre en compte l'investissement local, en plus des activités d'enseignement et de recherche, pour les promotions au titre de l'établissement
  • Être très attentifs à la question de l'égalité Femmes-Hommes
  • Il faut revoir le référentiel pour que les décharges correspondent mieux à la réalité des missions (formation, recherche, et responsabilités collectives)

L'attractivité de Lille 1 doit être améliorée et il faut se fixer des objectifs en matière de recrutement extérieur. Un service global d'accueil (informations, formalités administratives, assistance logistique logement, prise en compte de la situation familiale, écoles…) devra être mis en place pour facilité la venue de nos collègues extérieurs.